Avr 192012
 

Nous ne sommes pas des êtres humains qui vivent une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels qui vivent une expérience humaine.

Teilhard de Chardin

Il arrive à certaines personnes de revivre des expériences similaires, parfois douloureuses et destructives, sans réussir à en comprendre la raison et en faisant tous les efforts possibles pour les éviter. Une personne peut, par exemple, attirer toujours le même type de partenaire dans une relation sentimentale, ou se retrouver au travail toujours dans la même dynamique avec son chef et ses collègues, même après avoir changé plusieurs fois d’emploi. Pourquoi cela arrive-t-il? Et surtout, est-il possible de mettre fin à cette série d’évènements non désirés?

Photo de Guy72125. Licence Creative Commons

Freud a défini « répétition compulsive » comme la répétition d’expériences souvent dramatiques et douloureuses au cours d’une vie. Son travail a montré que le fait de reporter à l’état conscient le traumatisme initial, l’accepter et intégrer ce que on a ressenti et appris, a souvent de grands bienfaits pour la vie présente.

Quelqu’un qui choisit d’expérimenter l’hypnose régressive est guidé dans un état de profonde relaxation et de concentration qui favorise la survenance des souvenirs depuis le passé, récent ou lointain. Ce n’est pas le mental rationnel et logique qui décide ce dont la personne va se souvenir, mais son intelligence profonde et authentique, qui connaît ce dont elle a besoin à un certain moment et quelle difficulté elle est prête à surmonter. Cette intelligence ne fera pas ressortir un évènement traumatisant et douloureux si la personne ne possède pas encore les instruments nécessaires pour lui faire face.

Souvent les souvenirs remontent à l’enfance ou à l’adolescence, d’autres fois il s’agit d’évènements qui ont eu lieu bien avant, même dans des vies antérieures. C’est ce qui est arrivé à plusieurs patients du Dr. Brian L. Weiss, psychiatre et chercheur qui représente un point de référence au niveau mondial en ce domaine. Après ses études à la Columbia University et à la Yale Medical School, Brian L. Weiss a dirigé pendant plusieurs années le département de Psychiatrie au Mount Sinai Medical Center de Miami.

A un moment donné il s’est retrouvé face à une patiente, Catherine, qui pendant une session d’hypnose s’est rappelée avec précision les voyages qu’elle avait vécus pendant des vies passées, qui allaient du deuxième millénaire (avant J.C.) à la moitié du vingtième siècle. Des évènements similaires, qui se sont répétés pendant d’autres sessions, ont marqué le début d’un changement radical dans la vie et la carrière du Dr. Weiss. Sa première réaction a été de grande émerveillement, incrédulité et scepticisme. Néanmoins, les descriptions de Catherine étaient tellement précises qu’elles ne pouvaient pas être inventées. Avec d’autres scientifiques, le Dr. Weiss en a ensuite confirmé l’authenticité.

Même s’il risquait d’être radié de la communauté des psychiatres, le Dr. Weiss a eu le courage de décrire les voyages de Catherine et les expériences d’autres patients. Les livres qu’il a publiés contiennent une sagesse authentique, une profonde humanité et le désir sincère d’aider les personnes à s’ouvrir à des dimensions qui vont au delà du monde physique que l’on connaît et expérimente avec nos cinq sens. Ce sont des témoignages précieux qui ont changé la vie de nombreuses personnes. Sans aucun doute, la lecture de ces textes et la rencontre avec le Dr. Weiss ont contribué à un changement important dans ma vie.

Est-il indispensable de croire à l’existence des vies passées pour bénéficier de l’hypnose régressive?

Non, cela n’est pas nécessaire. Le Dr. Weiss a pu constater à de nombreuses occasions que chaque personne peut bénéficier du pouvoir thérapeutique de l’hypnose régressive, indépendamment de ses conceptions religieuses et du fait de croire ou non à l’existence des vies passées.

Une personne peut être intéressée à vérifier si les évènements dont elle s’est souvenue pendant la séance ont réellement eu lieu ou s’ils sont le fruit de son imagination, mais cela n’est pas nécessaire à des fins thérapeutiques et dépend uniquement de la curiosité de la personne.

Est-il nécessaire de se souvenir des expériences passées pour surmonter ses problèmes?

Non, cela n’est pas nécessaire. Quand le subconscient a besoin d’accéder à un souvenir ou à une émotion passée pour changer une croyance il le fera, mais cela n’est pas indispensable.

Chaque personne est différente, unique, spéciale et l’intelligence de sa vie, sa sagesse intérieure saura la conduire là où c’est le plus approprié. Elle pourra se souvenir et ressentir exactement ce dont elle a plus besoin présentement pour aller mieux. Parfois l’image qui émerge est très claire, limpide et bien située dans le temps. D’autres fois, il s’agit plutôt de ressentir une émotion, d’avoir une intuition qui aide à résoudre un problème, ou simplement de vivre un moment de profond bien-être et d’harmonie. Tous les sens peuvent être intéressés.

La meilleure attitude consiste à ne pas avoir d’attente sur le résultat, rester ouvert et réceptif, accueillir l’expérience sans la juger.

Est-ce que le souvenir des expériences passées peut nous apporter d’autres bienfaits?

Parfois se souvenir du passé sert à accepter et à résoudre définitivement des expériences plus ou moins douloureuses qui peuvent encore influencer notre présent. Mais ce n’est pas tout. Pendant cette vie ou d’autres vies nous avons développé de nombreux talents, acquis créativité, intuition sagesse et appris d’importantes leçons de compassion, d’amour et de gratitude. Cela n’est pas perdu, même si l’on ne s’en souvient pas, parce que tout est enregistré dans le subconscient. Les connaissances et qualités acquises dans le passé existent toujours à l’état potentiel; elles peuvent être redécouvertes et contribuer à améliorer notre vie présente.

On est beaucoup plus que ce que l’esprit logique et rationnel est capable de percevoir et on peut accéder à l’immense richesse qui réside en chacun d’entre nous.

Passé, présent et futur

L’esprit humain considère le temps comme une succession linéaire d’évènements où il existe un passé, un présent et un futur et où l’on ne peut pas modifier ce que l’on a vécu. Néanmoins, la théorie de la relativité d’Einstein suggère que le temps, en dernière analyse, n’existe pas. Seule existe la perception subjective que l’on en a.

Le temps est égal à l’éternité. C’est aussi ce que les grands maîtres spirituels, de différentes époques et cultures, nous ont toujours dit. Présent, passé et futur se fondent dans l’éternel Maintenant. On pense souvent à la vie comme à un segment qui va de la naissance à la mort. Le moment présent est un point sur cette ligne, le passé un point qui le précède et le futur un autre qui le suit. En réalité, ce segment est une illusion de notre mental. Le point est tout ce qui existe, c’est l’Ici et Maintenant.

Qu’est-ce que cela implique en pratique? Cela signifie que la seule possibilité que l’on a de changer quelque chose réside dans le moment présent. Le changement commence à l’intérieur de nous, avec la sincère intention de le vouloir.

This post is also available in: Italien