Santé holistique

 

La santé est une chose que nous nous donnons et non une chose qui nous est donnée, un voyage plutôt qu’une destination, une façon de vivre dynamique, holistique et voulue.

Elliott S. Dacher

Selon l’enseignement de plus anciennes traditions orientales et occidentales (médecine traditionnelle chinoise, ayurveda, naturopathie), la santé dépend d’un délicat équilibre entre les différentes parties de l’être humain: physique, mentale, émotionnelle et spirituelle. C’est une vision holistique qui permet d’atteindre un état de bien être authentique et de longue durée, en harmonie avec soi et avec l’environnement qui nous entoure.

Flower_on_hands_freeimagesPhoto de rales. Licence Creative Commons

On s’est tellement éloigné de tout ce qui est physiologique et naturel pour l’homme, que l’on juge “normal” d’avoir des problèmes de digestion, de constipation ou d’insomnie, d’être tout le temps nerveux, stressé, insatisfait, déprimé, fatigué… Ces états sont peut-être – et malheureusement – devenus courants, en ce sens que la plupart en souffre, mais ils ne correspondent pas à la nature humaine. Il est important de ne pas sous-estimer ces signaux et les considérer comme des alarmes qui nous motivent à changer certains aspects de notre hygiène de vie. On peut y avoir plusieurs causes à une telle situation: mauvaise alimentation, rythme de vie frénétique, excessive sédentarité, incapacité d’être à l’écoute de ses émotions, peurs et frustrations qui nourrissent des pensées négatives (qui, elles aussi, intoxiquent le corps!).

La maladie n’arrive pas « par hasard ». Elle est plutôt la conséquence d’une série de mauvaises habitudes répétées pendant des jours, des semaines, des mois et des années. Le physique essaie de s’adapter, mais quand le niveau d’agressions et/ou de toxines continue à augmenter, tôt ou tard on attendra un point où il ne sera plus capable de les gérer. La fatigue va alors apparaître, les défenses immunitaires baissent et la maladie s’installe. Pour tenter de réparer les dégâts, on recourt souvent à toute sorte de médicaments, qui soignent les symptômes sans aller à l’origine du problème. Par conséquent, le niveau d’intoxication augmente et la force vitale diminue. C’est un cercle vicieux, la création d’un terrain malsain et de plus en plus fragile, lieu idéal, entre autre, à la croissance de bactéries, de virus et d’autres parasites.

Pour atteindre un état de santé profond et stable il serait nécessaire d’adopter une approche différente, en agissant à plusieurs niveaux: se nourrir de manière saine, équilibrée et respectueuse de son corps, entrainer le physique avec une activité adaptée, apprendre à se détendre, avoir un rythme de vie plus lent, pendre soin de l’environnement, puisque tout ce qui perturbe le milieu extérieur a une répercussion sur l’homme, en générant stress physique et psychologique.

Changer ses habitudes peut demander un peu d’effort au début et on pourrait penser de ne pas avoir assez de temps, d’envie, de détermination… On peut commencer par de petits pas, sans que cela devienne un ensemble de règles rigides qui nous conditionnent et nous alourdissent. Il s’agit plutôt de créer une style de vie adaptée à la personne, en prenant en compte plusieurs paramètres, afin de lui apporter plus de légèreté et de bien-être. C’est l’approche globale et non invasive de la naturopathie.

This post is also available in: Italien