Oct 222011
 

Depuis quelques années on a vu sur le marché occidental une vraie explosion de produits à base de soja: lait et yaourts de soja, tofu, miso, natto, tempeh, tamari, etc.

Photo de Baltar. Licence Creative Commons

La richesse en protéines (le soja contient tous les acides aminés essentiels) est probablement une des raisons pour lesquelles autant d’attention à été donnée à cette légumineuse, qui représente une bonne alternative aux produits animaux, tels que viandes, poissons et laitages. C’est pourquoi les dérivés du soja sont largement consommés par les personnes végétariennes ou végétaliennes.

En outre, plusieurs études ont suggéré que des substances présentes dans le soja (par exemples les isoflavones, dont elle est riche) pourraient aider à prévenir certaines formes de cancers, ainsi que d’autres maladies.

Néanmoins, d’autres recherches semblent aller dans la direction opposée, en montrant qu’une consommation trop abondante de soja aurait des conséquences négatives pour la santé, même quand il s’agit de produits dérivés de plantes non OGM (organismes génétiquement modifiés), cultivées selon les modalités de l’agriculture biologique ou biodynamique.

Les effets négatifs n’existeraient pas pour les produits lacto-fermentés, tels que le miso, le tempeh, le natto et le tamari, qui, au contraire, apporteraient d’importants éléments nutritionnels dans l’alimentation. Peut-être ce n’est pas un hasard que les populations asiatiques aient tendance à préférer, parmi les aliments à base de soja, ceux qui sont fermentés, toujours en associations avec beaucoup de légumes.

Il est sans doute vraie que certaines maladies ont une mineure incidence chez les populations asiatiques (par exemples le cancer du sein et l’ostéoporose chez les femmes). Toutefois, cela ne dépend pas exclusivement de la consommation de soja, mais plutôt d’un style de vie (dont la façon de s’alimenter est un aspect fondamental) qui est très différent par rapport à celui du monde occidental.

En conclusion, je pense que les donnés ne sont pas encore suffisamment claires pour décider si le soja est bon ou mauvais pour la santé. Voici deux articles qui résument les différents points de vue par rapport à la consommation de cette légumineuse.

Soja: conséquences d’une information manipulée

Vous pouvez trouver ici l’article en langue originelle (Tragedy and Hype: Third International Soy Symposium) ainsi que d’autres informations bien documentées. Les articles sont écrits en anglais. Certains ont été traduits en français, espagnol, allemand et d’autres langues.

L’article suivant offre une vision un peu plus optimiste.

Soya: good or bad for you? (version en anglais)

Bonne lecture et bonne réflexion!

Mise à jour août 2014

Interview avec Corinne Gouget, qui nous donne des d’informations très intéressantes sur les organismes génétiquement modifiés (OGM), les additifs alimentaires et le soja.

This post is also available in: Italien