Juil 012012
 

Il y a beaucoup de raisons qui poussent de plus en plus de gens à cultiver son propre potager, dans le jardin ou sur le balcon, parfois même dans des vases que l’on dispose près des fenêtres.

Pour certaines personnes, cela aide à se relaxer; pour d’autres, c’est une façon de se rapprocher à la terre; cela est, bien sûr, le meilleur moyen pour s’assurer que les fruits et les légumes ne soient pas contaminés par des pesticides, des herbicides, des OGM; pour certains, cela est devenue une nécessité, car, cultiver ses fruits et légumes, permet d’économiser beaucoup d’argent.

Mais, est-ce que vous avez pensé que, cultiver un potager dans son propre jardin, peut être considéré comme un acte subversif?

Dan cette vidéo, Roger Doiron, fondateur de Kitchen Gardeners International, explique pourquoi, dans le système actuel de production d’aliments industrialisés, la croissance de fruits et légumes dans notre jardin ou balcon est devenu un acte subversif. En fait, cela signifie reprendre le pouvoir sur notre nourriture, un pouvoir que, jusqu’à présent, a été exercé par des sociétés multinationales qui contrôlent la plupart de la production alimentaire mondiale.

Bonne vision et… bonne réflexion!

A subversive plot: how to grow a revolution in your own backyard

Vidéo de Roger Doiron

This post is also available in: Italien