Mar 172016
 

Il y a des périodes pendant lesquelles la seule idée de manger des agrumes me refroidit et d’autres où je m’en lasserais pas. En ces jours j’ai très envie de citron.

Lemon tree_stock.xchng

En général je dilue le jus dans un bol d’eau chaude le matin ou je l’ajoute aux vinaigrettes que je prépare pour assaisonner mes salades. Du citron on peut tout consommer, le jus et la peau, à condition que la plante d’origine n’ait pas était traitée avec des produits chimiques. Ma façon préférée d’utiliser le zeste, la partie jaune externe qui protège la chair du fruit, consiste à le faire sécher (après l’avoir bien lavé) à basse température et le moudre à l’aide d’un moulin à café, pour préserver autant que possible ses propriétés nutritionnelles et sa richesse en huiles essentielles. C’est simple à obtenir et très pratique de l’avoir déjà prêt à l’usage quand on est pressé. Pour la déshydratation on peut prélever des lainières avant de presser le citron ou couper la peau en morceaux avec un couteau après avoir obtenu le jus et les oublier ensuite au soleil, sur un plat déposé sur un radiateur en hiver ou dans un déshydrateur. On peut également râper le zeste avant la déshydratation. Afin d’éliminer les gros morceaux qui peuvent rester on peut passer la poudre dans un passoir et la garder au frigo dans un bocal en verre, ça se conserve pendant plusieurs semaines. La poudre de citron (ou d’autres agrumes), fraîche ou déshydratée, est magique en cuisine et trouve sa place dans beaucoup de préparations salées et sucrées -soupes, salades, gâteaux, plats exotiques, etc.- auxquelles elle apporte un parfum et un goût frais et typiquement méditerranéens. C’est peut être pour cela que je l’aime autant, parce que ça me rappelle la mer et le chaud soleil du sud.

Buccia di limone

Je procède de la même manière avec les mandarines et les clémentines, mais leur saison est terminée et donc il faudra attendre quelques mois pour les retrouver.

This post is also available in: Italien